Le montant du PIB dans le cadre d’un modèle économique durable

Un modèle économique peut être durable, et donc, viable à long terme, si la croissance du PIB est stationnaire. Pour qu’un « état stationnaire » soit désirable, il doit sécuriser la satisfaction des besoins essentiels et procurer un niveau de qualité de vie et de bien-être objectif. Afin de modéliser ce modèle économique durable, il est donc nécessaire de commencer par déterminer le montant du PIB par habitant qui permettra de calculer le montant d’un « état stationnaire » du PIB.

  • Quel devrait être le montant du PIB par habitant ?

Le PIB par habitant est présenté comme un indicateur capable de mesurer l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être de la population d’un pays. En effet, selon les économistes, la qualité de vie est censée augmenter en fonction de la croissance du PIB par habitant. Plus la croissance du PIB par habitant augmente, plus le niveau de bien-être s’élève. Malgré l’évidence de cette affirmation, cela ne va pas de soi. Le graphique ci-dessous met en évidence le lien entre la croissance du PIB par habitant et le sentiment de la satisfaction de vie.

PIB par habitant en parité de pouvoir d’achat et satisfaction de vie[1]

PIB par hab et qualité de vieCe graphique fait apparaître une corrélation logarithmique (R2 = 0,52) entre le PIB par habitant et la satisfaction de la vie au quotidien. En effet, de 0 à 15 000 $ par an, la satisfaction de la vie progresse de manière objective en fonction de la croissance du PIB par habitant. Ce constat est le même pour le niveau de scolarisation, l’espérance de vie et la qualité des soins[2]. Par contre, à partir de 15 000 $ par an, étant donné qu’il n’y a plus de corrélation avec le PIB par habitant, le niveau de satisfaction de la vie n’apparaît plus comme objectif. En effet, à partir de 15 000 $, le sentiment de bien-être diffère de manière subjective d’un individu à l’autre ou d’un pays à l’autre.

En 1989, tandis que le PIB par habitant de la France était de 17 377 €, en 2013 il était de 32 631 €[3]. Si le sentiment de bien-être était proportionnel à la croissance du PIB par habitant, en 2013, les Français auraient dû être 1,8 fois plus heureuse qu’en 1989. Malgré cette croissance de 87,8 %, ce n’est pas le cas. En 2004, le PIB par habitant de la France et du Japon étaient respectivement de 33 874 $ et 36 441 $[4]. Si le bien-être était proportionnel au PIB par habitant, les Japonais auraient dû être plus heureux que les Français. Pourtant, le sentiment de bien-être des Français était supérieur à celui des Japonais. Mais surtout, le sentiment de bien-être des Français et des Japonais était égal, voire même inférieur, à celui de la population du Costa Rica et de pays d’Amérique Centrale dont le PIB par habitant était inférieur ou égal à 15 000 $. Ces exemples démontrent que toujours plus de croissance du PIB par habitant ne s’accompagne pas forcément de toujours plus de bien-être et de qualité de vie. À partir de ce constat, pour que le modèle économique durable procure à chacun un niveau de qualité de vie objectif, le montant du PIB par habitant des pays industrialisés doit être limité à 15 000 $ par ans.

  • Le montant du PIB dans le cadre d’un « état stationnaire » de l’économie.

Le montant du PIB par habitant qui permet d’accéder à un niveau de qualité de vie objectif étant déterminé, il est possible de calculer le montant d’un « état stationnaire » du PIB qui permettra d’accéder à un modèle économique durable. « L’état stationnaire », qui consiste à limiter la croissance de la richesse économique à celle de la population, a été proposé en 1861 par John Stuart Mill dans ces principes d’économie politique[5]. Dans le cadre d’un « état stationnaire », ce ne sera plus la hausse de la consommation et la volonté de générer toujours plus de profits qui déterminera la croissance du PIB, mais la croissance de la population. Si la population s’accroît, le montant du PIB augmente, si elle décroît, il baisse.

La formule ci-dessous permet de calculer le montant du PIB de la France dans le cadre du modèle économique durable. Cette formule peut être appliquée à tous les pays industrialisés et en développement qui souhaiteraient mettre en œuvre ce modèle. Postulant qu’avec ce modèle économique les monnaies ne seront plus soumises à la spéculation, un euro sera égal à un dollar. Le montant du PIB par habitant qui permettra à la France d’accéder à un niveau de qualité de vie objectif est donc de 15 000 €.

– Soit, PIBhab est le PIB par habitant qui permet d’accéder à un niveau de qualité de vie objectif : 15 000 €.
–  » , Pop est la Population totale de France : 65 609 235 hab[6] en 2013.
–  » , PIBobj est le PIB qui permet d’accéder à un niveau de qualité de vie objective.

PIBobjEn 2013, la population française comptait 65 millions d’habitants. Si le PIB par habitant était plafonné à 15 000 €, le PIB qui permettrait d’accéder à un niveau de qualité de vie objectif PIBobj serait de 984 milliards €. Comme en 2013 le PIB était de 2 113 milliards €, pour accéder à un modèle économique durable, il devra décroître de 53,4 %. En 1989, la France, qui avait déjà un haut niveau de qualité de vie matérielle, avait un PIB de 1 001 milliards €. La décroissance du PIB ne provoquera donc pas le retour à la bougie. Le montant du PIB calculé, il apparaît nécessaire de proposer des solutions concrètes pour le réduire de 53,4 %.

Pour accéder aux pages suivantes :

– Pourquoi devons-nous provoquer la décroissance du PIB ?

– Comment limiter l’offre marchande ?


[1] Gadrey Jean, « croissance, bien-être et développement durable », Alternative économique, numéro 266, février 2008, page 68.

[2] Gadrey Jean, Op. CIT., page 68

[3] Insee, 1.115 Produit intérieur brut et revenu national brut par habitant, comptes nationaux, base 2010

[4] Banque mondial, (consulté le 1 novembre 2015), PIB par habitant ($ US courants), [En ligne]. Adresse URL : http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/NY.GDP.PCAP.CD?page=2

[5] Mill, John Stuart, Principes d’économie politique, avec quelques-unes de leurs applications à l’économie sociale, Paris, Guillaumin et Cie librairies, 1861, page 256.

[6] Insee, 1.115 Produit intérieur brut et revenu national brut par habitant, comptes nationaux, base 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.