Le siècle du moi

Le documentaire d’Adam Curtis « The century of the self », dont le titre en français est « Le siècle du moi » a été réalisé pour la BBC en 2002. Il retrace l’histoire de l’influence de la psychanalyse et de la propagande d’État au fil du 20ème siècle.

Les « relations publiques » ont pour objectif de manipuler la recherche du bonheur et d’accomplissement des individus pour l’orienter vers la consommation de biens et de services marchands. Il montre comment la psychanalyse et la psychologie ont été instrumentalisé par le marketing, les industriels et les politiques pour manipuler les besoins, les comportements et le vote des individus.

Ce documentaire est une clé de compréhension de la société contemporaine et du monde dans lequel nous vivons.

  • Premier épisode : La machine à bonheur

Le premier épisode de “The century of the self” montre comment le neveu de Freud (Edward Bernays) instrumentalise l’inconscient pour manipuler les masses et les inciter à consommer. Edward Bernays a montré aux chefs d’entreprises américains comment inciter un individu à consommer des produits dont il n’avait pas besoin en reliant le bien de consommation à ses aspirations et désirs intérieurs.

Nos dirigeants politiques, les institutions dominantes, les industriels, les agences de publicité et de marketing instrumentalisent les travaux de Freud, de Bernays et des chercheurs en psychologie et en sociologie pour manipuler l’opinion publique et les aspirations au bonheur des individus.

En regardant ce documentaire il apparaît pertinent de questionner les réels fondements de notre système démocratique. L’objectif des « relations publiques » est de contrôler les masses via la propagande.

 

  • Deuxième épisode : L’ingénierie du consentement..

Le second épisode montre comment la théorie de Freud a été récupéré et instrumentalisé pour former un comportement conforme aux attentes de la société. L’objectif est d’aider l’individu à réprimer ses pulsions et ses aspirations intérieure pour se conformer à la norme sociale. Le conformisme social vise à transformer l’individu en travailleur/consommateur.

 

  • Troisième épisode : « Il y a un policier dans chacune de nos têtes ; il doit être détruit. »

Le troisième épisode montre comment les aspirations individuelles, émergées durant les années 60 et 70, sont récupérées par le marketing pour inciter le consommateur à consommer toujours plus. Le marketing propose une offre diversifiée et illimitée de biens et de services marchands dont la finalité est d’assouvir le besoin d’estime, de réalisation et d’accomplissement des individus.

 

  • Quatrième épisode : « Huit personnes qui sirotent du vin à Kettering. »

Le quatrième épisode montre comment Margaret Thatcher, Ronald Reagan et Tony Baire ont instrumentalisé les aspirations de liberté, d’émancipation, d’accomplissement et de réalisation des individus pour obtenir leurs votes et leurs consentements à la doctrine idéologique néolibérale du libre marché.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.