Pourquoi les prix du logement ont-ils augmentés ?

Jean-Christophe Giuliani

 Malgré son caractère pédagogique, cette animation n’explique pas les causes de l’augmentation des prix du logement. De 1997 à 2013, le budget des ménages alloués au logement a considérablement augmenté. Le graphique ci-dessous compare l’évolution des dépenses moyennes mensuelles par habitant allouées au logement avec la part du budget et du SMIC net mensuel consacrée à ces dépenses de 1959 à 2013.

Lire la suite

Y aurait-il un lien entre l’argent et la psychopathologie ?

Gérard V. Sunnen

Bande annonce de L’Avare de Molière, jouée en 1980 par Louis de Funès.

De tous les domaines explorés dans la relation psychothérapique, il en est un resté relativement ignoré, sinon boudé: celui relatif aux transactions économiques, aussi bien dans le contexte thérapeutique que dans l’expression psychopathologique du patient.

Ce phénomène n’est pas gratuit. La tendance en psychothérapie à situer tout aspect monétaire dans une optique purement administrative, et non pas à l’examiner franchement à la lumière de sa signification, représente un processus actif et non un simple désintérêt. Souvent ressenti comme incompatible avec la dimension empathique inhérente à la psychothérapie, la richesse symbolique et métaphorique de l’argent est facilement contournée.

Lire la suite

Croissance du PIB et réchauffement du climat

Pour que la croissance du PIB soit envisageable, elle ne doit pas menacer la survie de l’humanité. La vie sur terre sera viable tant que la température globale de la planète n’augmentera pas de plus de 2°C par rapport à l’ère préindustrielle de la fin du 19e siècle. Le graphique ci-dessous présente la courbe de la variation de la température de l’hémisphère Nord depuis l’an mille[1]

Lire la suite

La croissance du PIB est-elle compatible avec les stocks de pétrole et de gaz naturel ?

Jean-Christophe Giuliani

Pour qu’un taux de croissance de 5,5 % par an pendant 5 ans soit envisageable, il ne doit pas menacer le développement économique à moyen et long terme. La croissance du PIB est dépendante, à plus de 80 %, des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon). Afin d’évaluer si une croissance de 5,5 % par ans pendant 5 ans est envisageable, il est nécessaire d’évaluer l’état des stocks.

Lire la suite

Historique de la réduction du temps de travail

Jean-Christophe Giuliani

Jules Grandjouan (1875-1968)

La réduction du temps de travail, qui c’est arrêté en 1936, a longtemps été le moteur de l’histoire et de la transformation sociale. En m’appuyant sur la dynamique des temps sociaux de Rogers Sue[5], je tenterai à présent de montrer comment les réductions successives du temps de travail ont favorisé l’émergence de nouveaux temps sociaux et donc, les conditions d’une transformation sociale qui est actuellement en cours. Pour démontrer cette thèse, je me servirai de l’historique des lois sur la réduction de la durée légale du temps de travail. Ces lois me serviront de fils conducteurs à un récit historique et me permettront de calculer l’évolution du temps de travail d’un point de vue quantitatif.

Lire la suite

Disposer de 4 jours de temps libre : un choix de société !

Jean-Christophe Giuliani

La réduction de la durée légale de la semaine de travail à 3 jours ne correspond pas à un choix économique, mais à un choix de société. En devenant le temps social dominant, le temps libre individuel provoquera un changement de valeurs, de modes de production et de catégories sociales dominantes. En disposant de 4 jours de temps libre, les salariés, les cadres, les chefs d’entreprises, les entrepreneurs, les professions libérales, les agriculteurs, les artisans et les commerçants auront les moyens de se socialiser, de nourrir l’estime de soi et de s’accomplir autrement que par l’activité professionnelle et la consommation. En intervenant dans la vie quotidienne, l’inversion du rapport à la temporalité favorisera un changement de mode de vie individuel et une transformation radicale de la société. En provoquant l’effondrement du mode « avoir » au profit du mode « être », ce changement modifiera le rapport à soi et aux autres. La somme de ces transformations sociales favorisera la mise en œuvre d’un modèle de société qui permettra de mettre l’économie au service du développement et de l’émancipation de chaque individu.

Lire la suite

Quelles sont les causes et conséquences des gains de productivité ?

Jean-Christophe Giuliani

Les gains de productivité et le partage de ces gains sont des enjeux économiques, politiques et sociaux majeurs. Afin de mieux appréhender ces enjeux, j’aborderai les causes, les modes de calcul et les conséquences des gains de productivité.

La production de panneaux solaires : Il n’y à pratiquement plus de salariés

« Dans très peu d’années – j’entends au cours de notre propre existence – il nous sera peut-être possible d’accomplir tous les actes que demandent l’agriculture, l’extraction des mines, et la fabrication des objets en ne fournissant que le quart des efforts auxquels nous sommes habitués. Actuellement, l’extrême rapidité avec laquelle se produisent tous ces bouleversements nous blesse, et nous oblige à résoudre de difficiles problèmes. Les pays qui souffrent le plus modérément sont ceux qui ne sont pas à l’avant-garde du progrès. Nous sommes atteints d’un nouveau mal, dont certains lecteurs ne connaissent peut-être pas encore le nom – le chômage technologique. Il désigne le chômage causé par la découverte de procédés nouveaux qui économisent la main-d’œuvre alors que la découverte de nouveaux débouchés pour celle-ci s’avère un peu plus lente. Mais il n’y a là qu’un état temporaire de réadaptation. Tout ceci signifie, en fin de compte, que l’humanité est en train de résoudre le problème économique. » John Maynard Keynes [24]

Lire la suite

Quelles sont les causes et conséquences du chômage ?

Jean-Christophe Giuliani

Depuis le milieu des années 70, la France et l’ensemble des pays industrialisés sont confrontés à une crise, dont l’une des conséquences est la hausse du chômage. En effet, de 1974 à 2013, le taux de chômage de la France est passé de 3,3 % à 9,8 % de la population active. Depuis 1974, tous les gouvernements, qui se sont succédé au pouvoir, ont tenté d’enrayer la hausse de ce fléau économique, politique et social. Afin d’éviter de proposer des solutions idéologiques ou doctrinaires, il apparaît pertinent d’en étudier les causes et les conséquences. Avant de proposer des solutions pour en finir avec le chômage, je commencerai donc par quantifier le nombre de chômeurs et par étudier les modes de calcul des demandeurs d’emploi. Ensuite, j’aborderai les conséquences économiques, politiques et sociales du chômage. Pour finir, après avoir analysé les liens qui unissent le chômage avec le taux horaire, le Code du travail, l’adéquation entre l’offre et la demande, la croissance du PIB et les gains de productivité, je tenterai d’en déterminer la cause réelle.

Lire la suite

Les gains de productivité seraient-ils responsable du chômage ?

Jean-Christophe Giuliani

Pour les hommes politiques et les économistes ultra-libéraux, les 5,9 millions d’actifs sans emploi sont dus au choc pétrolier de 1973, aux charges salariales qui pèsent sur la compétitivité des entreprises et à la faiblesse du taux de croissance du PIB. Ces explications un peu simplistes évoquent rarement le rôle des gains de productivité. Comme l’expliquait John Maynard Keynes en 1933, la croissance des gains de productivités serait responsable de la hausse d’un chômage technologique. Afin de mieux appréhender les liens qui unissent les gains de productivité, la croissance du PIB et le chômage, nous aborderons les causes, les modes de calcul et les conséquences des gains de productivité.

Lire la suite

Courir après le temps…

Jean-Christophe Giuliani

Le temps est au cœur de nos préoccupations quotidiennes. Nous passons notre temps à dire que nous manquons de temps, qu’il nous faut plus de temps, etc. Selon une étude menée par Viavoice, 71% des salariés disent manquer de temps, notamment pour profiter de leurs proches ou avoir plus de loisirs. L’individu et le temps étant étroitement liés dans l’action qui se vit au présent, dans l’optique d’une réflexion sur les conditions d’un changement de mode de vie individuel, il apparaît nécessaire de le prendre en considération. Pour cela, je commencerai par quantifier le temps libre dont dispose un individu sur sa durée de vie active, une semaine et une journée. Ensuite, je tenterai de trouver les moyens qu’il a sa disposition pour retrouver du temps libre. Pour finir, en m’appuyant sur des exemples d’emplois du temps professionnel, je tâcherai de démontrer que l’aménagement du temps a un impact direct sur le mode de vie et la qualité de vie d’un individu.

Lire la suite